Koh Ker au Cambodge va devenir le Patrimoine de l’UNESCO.

  • Actualité

Koh Ker va devenir le Patrimoine de l’UNESCO. Les terrains autour de Koh Ker au Cambodge seront nettoyés pour que ce temple soit inscrit sur la liste des Patrimoines Mondiaux.

Koh Ker

L'Autorité de la province de Preah Vihear, en coopération avec le CMAC, va éliminer ce mois-ci les mines et autres munitions non explosées (UXO) dans la région du temple de Koh Ker afin d'ouvrir la voie à l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO.

D'après les inscriptions trouvées dans les ruines d'Angkor et les documents de l'archéologue français Georges Coedes: En 921, le roi Jayavarman IV, Hasavarman I, quitta Angkor à Koh Ker et fit construire de nombreux grands palais. Puis 23 ans plus tard, en 944, le roi revient sur le trône pour vivre à Angkor. Qu'est-ce qui a poussé le roi à construire un temple magnifique pendant 23 ans avec la participation de milliers d'esclaves et du principal architecte khmer de Koh Ker ? Car la situation ici n'est vraiment pas propice au maintien d'un royaume : la région regorge de montagnes rocheuses et il n'y a pas de système de rivières pour approvisionner en eau la capitale. La capitale Koh Ker est devenue prématurée en raison de sa position pas vraiment favorable.

Le directeur général adjoint de l'Autorité de Preah Vihear, Pheng Samoeun, a déclaré aujourd'hui que le déminage des mines et des munitions non explosées aura lieu à deux endroits dans la région du temple. Il a dit que le premier emplacement est le temple Ta Men, une partie prioritaire.

Des experts dégageront des mines autour du complexe de temples de 4,67 hectares, situé au nord de Koh Ker. Le deuxième emplacement se trouve dans la première zone protégée et la deuxième zone protégée du temple avec une superficie de 57,25 hectares.

Selon le rapport de l'Autorité Preah Vihear, le Cambodge et l'UNESCO vont ajouter le temple de Koh Ker à la Liste des Patrimoines Mondiaux d'ici à l'année prochaine.

Le temple de Koh Ker a été construit sous le règne de Jayavarman IV. Ce temple s'appelait à l'origine "Chhok Koki" ou "Koki Land" et est maintenant appelé "l'ancienne capitale de Koh Ker" avec une superficie de 16 kilomètres carrés, qui compte 98 temples.

Pour le moment, le ministère de la Culture attend que l'UNESCO visite le temple pour compléter l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le directeur général de l'Autorité nationale de Preah Vihear, Kong Puthika, qui a dirigé les recherches sur le temple de Koh Ker, a déclaré que le Cambodge avait déjà fourni des documents finalisés à l'UNESCO depuis le 1er janvier de cette année.

L'UNESCO viendra au Cambodge pour voir le temple, La visite est prévue fin 2021. C'est le processus que l'UNESCO suivra et cette organisation devra examiner le temple et ses caractéristiques qui leur permettraient d'inscrire le temple en tant que site du patrimoine mondial.

L'UNESCO tiendra une conférence en Russie en juillet 2022. Et ce sera à ce moment-là qu'ils décideront s'ils enregistreront ou non le temple de Kok Ker comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le porte-parole du ministère de la Culture, Long Punnaserivath, a déclaré : «Le temple de Koh Ker a été proposé comme site du patrimoine mondial car il a une valeur universelle pour mettre en valeur la culture cambodgienne. Cela profiterait aux objectifs de conservation du temple et attirerait les visiteurs.»

Le ministre de la Culture Phoeurng Sackona, qui a dirigé la préparation des documents, a déclaré que trois documents principaux sont requis par le Comité du patrimoine mondial, tels que les documents de demande d'enregistrement, les documents de planification de la gestion du site et les documents pour le développement du tourisme après l'enregistrement.

Le temple de Koh Ker est situé dans le village de Srayong Cheung, commune de Srayong, district de Kulen, province de Preah Vihear, à environ 72 km de Siem Reap (où se trouvent les temples Angkor) si vous voyagez le long de la route 211 et à 49 km de la ville provinciale de Preah Vihear. Actuellement, les temples cambodgiens inscrits sur la Liste des Patrimoines Mondiaux sont Angkor Wat (inscrit en 1992), Preah Vihear en 2008 et Sambor Prei Kuk en 2017.

En 2018, le Cambodge a arpenté la région du temple de Koh Ker dans la province de Preah Vihear et le temple de Banteay Chhmar dans la province de Banteay Meanchey pour proposer l'inscription de ces deux temples sur la Liste du patrimoine mondial.

Selon le Comité du patrimoine mondial, le Cambodge doit soumettre les documents avant le 1er février 2021. Il a ajouté qu'en 2004, le gouvernement avait fixé une superficie de 8 100 hectares pour le temple de Koh Ker. Cependant, les experts internationaux qui ont aidé à préparer les demandes de patrimoine ont examiné le potentiel de la superficie et ont demandé au gouvernement de publier un nouveau décret de 8 700 hectares autour de Koh Ker.

Autre articles

Beauty style back to top