Tourisme Cambodge peut mettre sept ans à se redresser

  • Actualité

Tourisme Cambodge peut mettre sept ans à se redresser à cause des restrictions de voyage mises en place dans le monde entier et à la pandémie de coronavirus, les visiteurs étrangers potentiels restent chez eux.

Tourisme Cambodge

Donc, l'une des Merveilles les plus célèbres du monde du début du XIIe siècle et les temples adjacents aux alentours sont vraiment vides pendant des mois.

Le ministère du Tourisme du Cambodge a prédit que dans le pire des cas, le tourisme pourrait prendre jusqu'à sept ans pour revenir à la normale à cause du coronavirus.

Le ministère a déclaré que la crise du COVID-19 avait eu un effet profond sur le développement du monde dans tous les domaines en général et dans le secteur du tourisme en particulier.

Dans le contexte de la pandémie, le secteur du tourisme au Cambodge en 2020 devrait prévoir trois scénarios. Dans le premier, il y aura une diminution de 50 pour cent à 60 pour cent, avec l’espoir de recevoir environ 2,5 millions de touristes internationaux, dans le second, le taux de baisse passe à de 60 à 70 pour cent avec environ 2 millions de visiteurs. Et dans le troisième scénario, le secteur perdra de 70 à 90% avec environ 1,5 millions de touristes internationaux attendus.

Avec l’incertitude causée par le COVID-19, le Cambodge est susceptible de subir le troisième scénario, et il pourrait prendre jusqu'à sept ans pour que ce secteur revienne à la normale, selon le ministère, au mieux de la situation, il prendrait de trois à cinq ans.

Au pire, le Cambodge perdra environ 3 milliards de dollars de revenus du tourisme international, réduisant sa contribution au produit intérieur brut (PIB) de plus de 12% à moins de 10%, a déclaré le ministère.

Le rapport a noté que 3 135 établissements touristiques ont été fermés de façon permanente ou jusqu'au retour des clients prétendu en juillet, y compris des hôtels, des maisons d'hôtes, des restaurants, des salons de massage, des agences de tourisme, des karaokés, des bars et des jardins à bière.

Pour conséquence, plus de 110 000 personnes ont perdu leur emploi. Les salons de massage, les bars, les karaokés, les pubs et les jardins à bière ont été les zones les plus touchées.

Cependant, le ministère du Tourisme Cambodge prépare des plans pour encourager les voyageurs nationaux à soutenir l'économie. Ce ministère cambodgien voit également cette crise comme une opportunité pour éduquer les gens à mettre en œuvre ce qu'il appelle un nouveau protocole normal.

«La pandémie a davantage montré  l'importance de l'industrie du tourisme en tant que pilier de l'économie nationale», a-t-il déclaré. Le ministère du Tourisme prépare un plan dit  ‘’bulle de voyage’’ pour accueillir progressivement les touristes internationaux, ce plan est pour recevoir des visiteurs retraités et riches, en particulier ceux venant des zones considérées comme sûres. L'Asean et l'Asean-plus-trois (Chine, Japon et Corée du Sud) seront les principaux pays ciblés.

Pour les six premiers mois de l'année, le Cambodge a accueilli plus de 1,18 millions de voyageurs étrangers, soit une baisse de 64,6% par rapport à la même période l'an dernier. Dans son ambition projetée, le Cambodge a prédit que le nombre de visiteurs internationaux rebondirait entre 25% et 35% en 2021, générant environ 2 milliards de dollars et créant 500 000 emplois. En 2023, lorsque le pays accueillera les Jeux de l'Asie du Sud-est, il s'attend à voir le nombre de visiteurs étrangers augmenter de 30 à 35%, générant entre 2,5 et 3,5 milliards de dollars, a déclaré le ministère du tourisme Cambodge.

Autre articles

Beauty style back to top