Tourisme Cambodge interdit de grands rassemblements.

  • Actualité

Tourisme Cambodge interdit de grands rassemblements dans les stations touristiques. Le ministère du Tourisme a chargé toutes les entreprises locales liées au tourisme de mettre en œuvre des mesures préventives supplémentaires contre Covid-19.

Tourisme Cambodge

Y compris l'interdiction des rassemblements de masse dans les stations balnéaires locales, pour empêcher la propagation du COVID-19 à la suite de «l'incident communautaire du 28 novembre».

La directive du ministère du Tourisme  du Cambodge oblige les propriétaires ou la direction des destinations touristiques à limiter le nombre de visiteurs en même temps en plus de plusieurs autres mesures fixées par le ministère du Tourisme, notamment la vérification de la température des visiteurs avant l'entrée et fourniture de désinfectants à mains sur place.

«Les stations touristiques, les communautés touristiques et les zones d'écotourisme sont tenues de réduire leur nombre de clients et d'éviter les rassemblements de plus de 20 personnes», a déclaré le ministre Thong Khon dans la directive. «Au cas où il y aurait un petit rassemblement, ils doivent pratiquer la distanciation sociale et suivre d'autres instructions du ministère de la Santé.»

Les travailleurs des stations balnéaires, a-t-il ajouté, doivent porter des masques ou des écrans faciaux et avoir un désinfectant ou un gel à base d'alcool avec eux en tout temps, et s'ils doivent toucher les visiteurs, ils doivent porter des gants.

«Les ministères provinciaux du tourisme du Cambodge doivent prendre des mesures contre les entreprises liées au tourisme qui ne respectent pas cette directive», a ajouté le ministre.

Chhay Sivlin, président de l'Association cambodgienne des agents de voyages, a déclaré que les mesures supplémentaires fixées par le ministère du Tourisme du Tourisme sont plus importantes que jamais. Chhay Sivlin appelle les propriétaires et les gestionnaires de toutes les entreprises liées au tourisme à suivre la directive, en estimant que la première infection de communication par le Coronavirus a maintenant jeté le secteur du tourisme du Cambodge dans l'incertitude.

En même temps, le ministère de la Santé du Cambodge a publié de nouvelles règles pour les mesures sanitaires relatives à l'entrée au Cambodge à partir du 12 décembre 2020. Les dernières règles signifient la fin du dispositif de «parrainage», qui permettait auparavant aux investisseurs, aux hommes d'affaires, aux employés de l'entreprise, aux experts et aux techniciens d'être garantis par une société ou organisation sponsor et donc de se mettre en quarantaine à un endroit de leur choix, plutôt passer 2 semaines dans un hôtel choisi par le gouvernement et payer un acompte de 2000 $.

Toutes les entrées au Cambodge seront désormais tenues de se soumettre à la quarantaine obligatoire sous la supervision du gouvernement et de verser un acompte aux autorités pour garantir qu'ils respectent les directives et couvrir le coût de leur hébergement et de leurs tests sur la période de 14 jours.

Cette dernière décision intervient en réponse à l'incident communautaire du 28 novembre 2020 qui a vu la première infection communautaire au Cambodge, avec un total de 29 cas désormais liés à l'incident.

Les sources du tourisme craignent que cela n'arrête l'afflux déjà minime de visiteurs au Cambodge, mais conviennent que de telles mesures sont nécessaires pour protéger l'intégrité, le bien-être et le tourisme du Cambodge.

Autre articles

Beauty style back to top