Siem Reap va construire une autre nouvelle ville

  • Actualité

Un nouveau centre urbain sera construit à Siem Reap, le projet ayant récemment été inclus dans le plan directeur du tourisme de la province.

Le projet a été proposé à la moitié du septembre 2019 par le ministre du Tourisme, Thong Khon, comme note conceptuelle lors d’une réunion d’un comité interministériel. Cette note conceptuelle a déjà été incluse dans le plan directeur pour la province, qui est en cours de rédaction et sera prêt au début de l'année prochaine.

Siem Reap

Selon le ministre Khon, la nouvelle ville à Siem Reap attirera des touristes dans la province, qui a connu une baisse de son activité touristique. Sa destination phare, le complexe archéologique d'Angkor, a accueilli moins de visiteurs internationaux au premier semestre de l'année qu'au cours de la même période en 2018. La nouvelle ville sera située à 60 kilomètres à l'est de la ville de Siem Reap actuelle, selon M. Khon.

"Pour accueillir plus de touristes étrangers à l'avenir, nous allons mener une étude sur la construction d'une nouvelle ville à Siem Reap", a déclaré M. Khon, ajoutant que la ville proposée disposerait de son propre aéroport international.

Chuk Chumno, directeur du département du développement de produits touristiques, a déclaré hier à Khmer Times que le projet contribuerait à diversifier l’offre touristique de la province.

"La nouvelle ville constituera un lieu de tourisme supplémentaire dans la ville, nous aidant à nous diversifier au-delà d'Angkor Vat", a-t-il déclaré. "Le ministre a rédigé la note conceptuelle et les experts techniques travaillant sur le plan directeur du tourisme de Siem Reap l'incluront dans le plan directeur." Le plan directeur sera achevé au début de l'année prochaine, a noté M. Chumno.

L’un des points saillants de l’ordre du jour de la réunion de lundi était la baisse récente du nombre de touristes étrangers se rendant au parc archéologique d’Angkor, une attraction classée par l’Unesco comme le Patrimoine Mondial et la destination la plus emblématique du voyage Cambodge.

Selon des chiffres publiés par Angkor Enterprise, la vente de billets au parc a rapporté 55,7 millions de dollars au Royaume au premier semestre de l’année, soit une baisse de 9% par rapport à la période correspondante de 2018.

Au cours de ces six mois, le nombre de billets vendus au parc a diminué de 8%, un peu plus de 1 244 000 touristes étrangers ayant acheté un laissez-passer.

Pour faire face au déclin, les membres du comité interministériel ont présenté une stratégie à court terme pour 2019-2020 sous le slogan «Transformer les défis en opportunités».

Selon le ministère, la stratégie poursuit plusieurs objectifs, parmi lesquels la diversification des nouveaux produits touristiques à Siem Reap, l’extension du séjour des touristes et la redéfinition de l’identité de la province.

Dans le cadre de cette stratégie, le lac Tonlé Sap, la montagne Kulen, la ville de Siem Reap et les zones environnantes seront davantage développés en tant que destinations touristiques.

La Chine continue de dominer la liste des touristes par nationalité à Siem Reap, avec environ 540 000 Chinois ayant visité la province au cours du premier semestre de l'année. La Chine est suivie par la Corée et les États-Unis.

Autre articles

Beauty style back to top