Visite du temple Preah Vihear

  • Blog

Visite du temple Preah Vihear: Au Cambodge, en novembre, il fait relativement frais comparé à l'ensemble de l'année. La saison des pluies commence à se terminer...

C’est une bonne occasion de visiter ce pays riche en culture et en traditions. Cette année, le gouvernement cambodgien a annoncé qu'il n'organisait pas la course des bateaux afin de soutenir les zones inondées qui avaient subi de nombreux dégâts lors de la dernière saison des inondations. Nous avons donc prévu la visite de Preah Vihear qui a provoqué de nombreuses tensions politiques et militaires entre la Thaïlande et le Cambodge.

Preah Vihear

Depuis la capital Phnom Penh, nous avons commencé le voyage vers Preah Vihear à 7 heures du matin en traversant Kampong Thom, une grande ville située à 169 km au nord de Phnom Penh. Kampong Thom est rapidement apparue après presque 3 heures de route. 4km après le centre-ville, au lieu de tourner à gauche pour aller à Siem Reap avec les célèbres temples d’Angkor, nous nous sommes dirigés vers le nord en direction de la province de Preah Vihear sur la route 64 qui a été rénovée après l’escalade du conflit à Preah Vihear. Cette nouvelle route est goudronnée, presque droite et très peu peuplée. Depuis le carrefour, il suffit d'ajouter 24 km pour visiter un vestige culturel également célèbre: C’est le complexe du temple Sambo Preikuk. Cependant, peut-être que ce voyage devrait être dédié à Preah Vihear à encore 240 km.

Au bord de la route, les herbes poussent au-dessus de la tête. Peut-être elles ont surgi à la hâte au cours de la dernière saison des pluies. À environ 50 km du temple de Preah Vihear, il n'y a presque aucun village des deux côtés de la route, mais seules quelques casernes militaires se profilent à l'ombre des arbres de la forêt. Sur cette route, nous n'avons rencontré que des soldats en uniforme bleu se déplaçant à moto ou en voiture, sans voir personne civile. Vers 16 heures, nous sommes arrivés à Sra-em, dans le district de Cheom Khsan. Nous avons décidé de nous arrêter pour la nuit dans cette ville à environ 33 km du temple de Preah Vihear. 

Preah Vihear

La ville est assez petite qui a un grand carrefour avec un rond-point autour duquel la population est concentrée. Il y avait beaucoup de meubles en bois dans la rue. Il n’était pas difficile de trouver un logement convenable avec climatisation et un restaurant à l’air très propre. Sra-em a éteint la lumière tôt et semblait n'avoir aucune activité nocturne. Par conséquent, nous nous sommes couchés tôt pour aller à Preah Vihear le lendemain.

Dès le petit matin, nous nous sommes réveillés et avons commencé la matinée par le petit déjeuner local au restaurant Sok San. Il nous restait seulement environ 20 minutes pour aller à la chaîne de montagnes Dangrek divisant la frontière cambodgienne, où se trouve le temple Preah Vihear. La route est assez belle et complètement vide et nous avons rapidement atteint le pied de la montagne Dangrek. A l’arrivée, j’ai vu de nombreux pickups en attente, prêts à emmener les touristes au sommet de la montagne pour visiter le temple Preah Vihear. 

Nous sommes entrés dans le ‘’Ticket Booth’’ et avons été un peu surpris, car les jeunes filles ici étaient très hospitalières. Elles nous ont aidés avec enthousiasme de déclarer le nom et la nationalité dans un cahier. Mais c’était plus surprenant encore quand la visite de Preah Vihear était totalement gratuite. La fille a expliqué que le ministère du Tourisme cambodgien encourage les touristes à venir à Preah Vihear, de sorte qu'il n'y avait pas de frais d'admission. Un type marrant a proposé de nous conduire au sommet de la montagne, car même si notre voiture pouvait monter dans la montagne, il fallait un chauffeur pour gérer les virages serrés de la pente de la montagne verticale. Nous avons accepté la rémunération de 15 $ par groupe. Et puis, personne n’a regretté d’avoir dépensé la somme supplémentaire pour faire 6 km du pied de la montagne au temple de Preah Vihear avec les pentes abruptes qui semblaient s’étouffer.

Auparavant, les touristes ne pouvaient accéder au temple de Preah Vihear que depuis la Thaïlande. Mais depuis 2003, avec le besoin d’exister un moyen pour aller au temple de manière indépendante, le Cambodge a construit cette route. Il restait encore des tronçons à terminer mais on pouvat voir que toute la route serait bientôt achevée. Bien que les pentes soient assez raides, mais avec deux roues motrices et un conducteur habile, nous avons atteint Preah Vihear après 15 minutes.

Preah Vihear

La chaîne de Dangrek, située dans le nord du Cambodge, s’étire d’est en ouest sur 320 km de long, avec une altitude moyenne de 500 m, formant la frontière naturelle avec la Thaïlande. Le temple de Preah Vihear hindou a été construit sur une falaise de cette chaîne de montagnes par les rois de l'empire khmer depuis le début du 9ème siècle et constamment remodelé et construit au cours des siècles suivants pour honorer Shiva - le Dieu de la Création et de la Destruction dans la tradition hindoue. Les vestiges architecturaux d’aujourd’hui retrouvent le style architectural Koh Ker datant du début du 10ème siècle et le style Banteay Srei à la fin du 10ème siècle. La plupart du vestige qui restent, ont été construits aux 11ème et 12èm siècle sous les règnes de Suryavarman I (1002–1050) et de Suryavarman II (1113–1150). Grâce aux épitaphes en langue sanscrite, on sait que sous Suryavarman II, le temple de Preah Vihear était utilisé à des fins religieuses avec de nombreux rituels, pratiques religieuses et fêtes religieuses.

Le temple de Preah Vihear a été construit sur une surface relativement plate au sommet de la montagne, à 525 m d'altitude par rapport à la plaine inférieure et à 625 m au dessus du niveau de la mer, s'étendant sur 800 m vers le nord. Ceci est une caractéristique unique de Preah Vihear qui très différent de la plupart des autres temples de l'époque Angkor qui s’orientent vers l’est et sont toujours sur une surface carrée typique. Cependant, à l'instar d'autres temples, le temple de Preah Vihear symbolise le mont Meru - la maison des Dieux de l’hindouisme.

Le temple de Preah Vihear est un chef-d'œuvre architectural du peuple khmer. Il présente un design de très haut niveau, décoré avec les gravures sur pierre les plus sophistiquées et une combinaison harmonieuse avec le paysage environnant.

Preah Vihear

L'ensemble de l'architecture du temple s'étend sur 5 niveaux, l'altitude s’augmentant régulièrement, mais le nord est inférieur de 120 m à celui du sud. Le premier niveau commence par une série de marches de 7 m de large et assez raides, avec une longueur de près de 150 m conduisant au temple. Juste au-dessus de cet escalier, deux statues représentant un serpent Naga à sept têtes protégeant les deux côtés. Vient ensuite une cour longue de 50 m se terminant par un escalier en pierre menant au trône.

L'escalier en pierre menant au premier niveau de Preah Vihear a été endommagé. On a donc construit un escalier en bois. Dès qu’on arrive au premier niveau, on est surpris par l'architecture restante du temple. Bien que ce soit endommagé mais reste imposant. L’architecture de ce premier niveau est une image commune dans les journaux et à la télévision et est également imprimée sur les billets de monnaie 2000 Riel du Cambodge. On peut dire que c'est l'architecture la plus caractéristique du temple et qu'elle possède d’un élément esthétique élevé. Ici aussi, le drapeau du Cambodge et le drapeau de l'UNESCO sont très solennels. Après ce hall, se trouve une grande route de près de 100 m de long menant au deuxième niveau. Sur la gauche, un grand lac rectangulaire construit en pierre est encore intact, avec des terrasses permettant de descendre facilement à l'eau. La légende raconte que les rois se sont purifiés dans ce lac avant de vénérer les dieux.

Après avoir atteint le deuxième niveau, on voit l’architecture de style Banteay Srei  à Preah Vihear qui est tout à fait intacte. La pierre rose et le grès sont combinés pour construire le monument avec de nombreux motifs sophistiqués gravés. Une passerelle de 50 m de long continue de mener les visiteurs au troisième niveau, la plus grande gamme architecturale du temple, toujours dans le style Banteay Srei avec des lignes magnifiquement sculptées. Le monument à ce troisième niveau était prolongé sur les côtés par deux grandes salles, créant la majesté au temple de Preah Vihear.

Preah Vihear

Au quatrième niveau, le temple est daté de la période Baphuon. Le portail est tout à fait intact et décoré de détails sculpturaux. Ici, sur un autel, les images sculptées sont présentées de manière impressionnante pour raconter la légende Barattage de la Mer de Lait, entre les deux factions divines: le Bien et le Mal. Cela peut être vu comme un chef-d'œuvre sculpté du temple de Preah Vihear.

Le cinquième niveau du temple de Preah Vihear est également le plus élevé, séparé du quatrième niveau par un grande porte. Ceci est différent des autres niveaux qui sont toujours connectés par un long chemin de pierre. L’architecture à ce niveau porte la marque du style de Koh Ker. Les deux côtés de la salle principale sont deux longs couloirs menant à deux salles extérieures, se servant de la bibliothèque des moines. Au milieu, se trouve le hall principal, bien que l'arrière se soit effondré avec de gros blocs de pierre étendus, mais la partie centrale conserve encore des lignes bien intactes avec des toits rocheux solides. Alors que le toit de la plupart des sanctuaires aux autres niveaux a été partiellement ou complètement effondré. Actuellement, dans la salle principale de Preah Vihear, la population locale a été convertie en une salle de culte bouddhiste avec des moines prêts à bénir les visiteurs sincères avec un peu de cotisation.

Preah Vihear

Les fortifications des soldats cambodgiens étaient éparpillées dans tout le temple. Même les canons DKZ de 82 mm recouverts de toile étaient encore disponibles dans ces fortifications, pointant leurs canons vers la Thaïlande. Les soldats postés sur place nous ont donnés les quelques traces des balles, qui auraient été tirées par la partie thaïlandaise lors du conflit à février 2011. Ils ont dit qu'une partie du deuxième niveau s'était effondré à cause des obus d'artillerie thaïlandais. Depuis le nord du temple, en regardant de l'autre côté de la frontière, on peut voir les postes de garde thaïlandais et une belle route pavée menant au temple. Auparavant, lorsque le conflit ne s’éclatait pas, les deux parties travaillaient ensemble pour exploiter le tourisme de Preah Vihear. À ce moment-là, depuis le Cambodge, on ne pouvait pas accéder au temple aussi facilement qu'aujourd'hui. 

Nous avons terminé notre visite du temple de Preah Vihear sacré en prenant une photo juste devant la falaise abrupte, devant une fortification en béton. De loin, à l’arrière, c’est le vaste plateau du territoire de Cambodge. Les premiers rayons de soleil n’étaient pas assez puissants pour dissiper la brume, créant un regard profond sur le paysage. De nombreuses émotions se sont entremêlées dans le ciel quand on s'interrogeait sur un avenir comportant de nombreux changements pour le Cambodge en général et pour le temple de Preah Vihear antique en particulier.

Autre articles

Beauty style back to top