Manger des insectes au marché de Skoun au Cambodge

  • Blog

Manger des insectes au marché de Skoun au Cambodge: La cuisine cambodgienne ne met pas en valeur tant sur la forme et la façon d’être comme des Japonais, elle n’est pas non plus luxurieuse comme celle des Occidentaux. Ce sont des plats populaires, manifestes par leur présentation et leur forme.

Manger des insectes au marché de Skoun au Cambodge

Depuis des lustres, les Cambodgiens considèrent toujours les insectes comme un aliment délicieux, proche et rustique au quotidien. Peu coloré et sophistiqué pour ne pas dire peu appétissant mais la qualité est aussi bonne que ceux des plats d’ailleurs. Les insectes sont ce cas là.

Au Cambodge, l’image familière que les touristes voient souvent est l’alimentation de rue: Des insectes frits. Sur les arrêts, les sites touristiques, les marchés traditionnels, des insectes sont omniprésents. Ils sont vendus dans des paniers et sur des plateaux par les locaux. Ceux qui ne les ont jamais goutés peuvent les trouver dégoutants et se demandent avec une grimace: Comment peuvent – ils les manger des insectes?

Il est vrai qu’à la première vue, ces insectes au marché de Skoun ne donnent pas trop envie. Cependant si on a déjà gouté, on ne pourrait jamais oublier ces saveurs typiques: croustillants et super protéinés. Certains experts culinaires occidentaux reconnaissent que ces plats sont à la fois nutritifs et sains, avec plus de fibres, de protéines et de contenu nutritionnel que la viande.

La nourriture à base d’insectes est si importante pour le peuple cambodgien que, dans la ville de Skuon, dans la province de Kampong Cham, à environ 70 km de la capitale, Phnom Penh, se tient un marché d’insectes très animé, Skun (ou Skuon). Le marché de Skun vend une grande variété d'insectes, notamment des grillons de riz, des grillons, des sifflets, des scorpions, des fourmis, des vers à soie, des abeilles, des tiges, des araignées...frits, cuits au four, mariné à la marinade avec diverses épices. Beaucoup de touristes frémissent de la chair de poule, comme lorsque les Occidentaux essayent un œuf couvé avec un fœtus à l’intérieur ou...En particulier, le marché s’est spécialisé dans l’exportation d’insectes vers des pays de la région tels que le Vietnam, la Thaïlande, la Chine et il accueille un nombre importants de touristes internationaux. Les gens viennent ici non seulement pour essayer de déguster des insectes, mais aussi pour comprendre  "Pourquoi les Cambodgiens sont-ils tant fascinés par la nourriture à base d’insectes?".

Globalement, le marché des insectes de Skun est assez similaire aux marchés traditionnels du Vietnam. La superficie du marché est d’environ 5 000 m2, l’espace est très ouvert. Autour du marché sont des stands de fruits et des magasins de boissons. Le marché couvert est destiné à la vente d’insectes. En approchant de ce marché, les visiteurs peuvent sentir un parfum caractéristique stimulant l’estomac. Le prix des plats n'est pas trop élevé, avec quelques dizaines de milliers de Riel on peut déjà acheter des plats appétissants. Le plat qui interpelle le plus de visiteurs est l’araignée frite. Le corps entier de l'araignée est noir, grand, avec 8 longs pieds. Les araignées sont lavées, éviscérées (parfois des cacahuètes farcies), marinées aux épices et frites. Le plus populaire est l’araignée sautées qui est le plus souvent commandé par les buveurs d’alcool de riz. Le plat le plus intéressant pour les touristes Vietnamiens est les tiges frites, car il est proche de la cuisine vietnamienne.

Les insectes tels que les araignées, les tiges, les œufs de fourmis, les cigales, les grillons, les nymphes d’abeille, les sauterelles, les centripètes…sont capturés par la population dans l’environnement naturel. Ce ne sont absolument pas des insectes qui vivent en captivité. C'est aussi un moyen de créer des emplois pour de nombreux agriculteurs cambodgiens. Quand ils sont inactifs, ils ne travaillent pas, ils cherchent des araignées dans les cavernes et les trous en utilisant des pioches et le travail est assez dur car il faut creuser profondément dans les nids et les araignées ont du poison. Il faut de plus les attraper vivantes puis les mettre dans des sacs tricotés. Une araignée est vendue assez chère, à 1000 riel soit 20 centimes d’euro. Il y en a qui les attrapent, les préparent puis les vendent en ambulant par la suite.

Sur les routes que traversent les visiteurs, si vous voyez un petit lac, au-dessus se trouve une feuille de plastique blanche avec des ampoules, ne soyez pas trop surpris. C'est une façon traditionnelle des habitants locaux  pour capturer des grillons croustillants. Tige, cigale, sauterelle… ils les attrapent également par des pièges traditionnels similaires. Sur les champs verdoyants, après la fin des cours, les enfants utilisent d’énormes boîtes en plastique pour attraper des insectes géants. Le travail est assez tranquille, mais il faut de bons yeux pour trouver des insectes aquatiques qui se cachent dans les jeunes plantes vertes tout en évitant de marcher sur le semis.  S’ils travaillent bien, une demi-journée, les enfants peuvent gagner plusieurs milliers de Riels.

La Cuisine cambodgienne traditionnelle est populaire et pas sophistiquée. Une fois vous êtes dans ce Royaume, n’hésitez pas à  déguster des insectes frits au marché de Skoun, ils ne sont pas terrifiants.

Autre articles

Beauty style back to top